Équipe 09 – Sarcotarget

Team 09 - Sarcotarget

Le laboratoire du Pr Antoine ITALIANO est consacré à la recherche translationnelle et poursuit des recherches en laboratoire pour mieux comprendre les vulnérabilités thérapeutiques des sarcomes. Les efforts de recherche actuels du laboratoire se concentrent sur :

  • Apprendre davantage sur la biologie et les thérapies potentielles des sarcomes des tissus mous.
  • L’étude du rôle du ciblage de la réparation des dommages à l’ADN dans les sarcomes des tissus mous
  • L’étude du rôle des cibles épigénétiques telles que PRMT5 et l’inhibiteur de bromodomaines dans les sarcomes des tissus mous.
  • En savoir plus sur le microenvironnement des sarcomes des tissus mous.

De nouvelles combinaisons thérapeutiques sont explorées en analysant un large panel de lignées cellulaires et de modèles de souris établis à partir d’échantillons de tumeurs de patients traités à l’Institut Bergonié.

 


Mots-clés

sarcomes, génétique des tumeurs, microenvironnement, radiomics

Actualités


Projets

1 – Intégration de données massives de séquençage pour identifier les réseaux moléculaires de sensibilité et de résistance aux thérapies systémiques dans les sarcomes.

Cette tâche vise à définir les caractéristiques moléculaires associées à la résistance primaire et secondaire aux thérapies dans les sarcomes avancés des tissus mous.

L’étude MULTISARC fournira des données omiques, biologiques et cliniques pour 900 patients atteints de sarcomes qui seront inclus entre 2019 et 2022. Nous pensons que des sous-groupes de tumeurs caractérisés par un phénotype cancéreux connu et des critères cliniques et biologiques pourront être établis avec une taille d’échantillon minimale de 20 à 30 échantillons par groupe. Pour tous ces patients, des biopsies liquides seront réalisées depuis le diagnostic de la maladie métastatique jusqu’au décès afin d’évaluer l’évolution génétique de la maladie à travers les thérapies.

Notre objectif est d’identifier les réseaux génomiques et transcriptomiques des caractéristiques qui sont associées à la résistance primaire et secondaire.

Méthodologie

Pour identifier les réseaux omiques qui supplantent la “résistance”, nous allons utiliser des stratégies d’apprentissage supervisé et d’apprentissage profond.


Membres du projet

2 – Valeur prédictive et pronostique du profilage immunologique des sarcomes des tissus mous.

La tâche vise à définir le paysage immunitaire des cellules immunitaires dans les sarcomes des tissus mous et à évaluer l’association entre le profilage des gènes immunitaires et le résultat clinique des patients atteints de sarcomes des tissus mous traités par des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires.

Les sarcomes des tissus mous (STS) constituent un groupe hétérogène de tumeurs rares, comprenant plus de 70 sous-types histologiques différents et représentant 1 % des cancers chez les adultes et 15 % chez les enfants. Nous avons récemment rapporté une nouvelle classification des STS, basée sur la composition du microenvironnement tumoral dans de larges cohortes de STS. Nous avons plus particulièrement identifié un sous-groupe de sarcomes englobant plusieurs sous-types histologiques et caractérisé par une expression plus élevée de gènes spécifiques de populations immunitaires telles que les cellules T, les cellules T CD8+, les cellules NK, les lymphocytes cytotoxiques. De manière frappante, le déterminant le plus fort de cette classe de sarcomes était la forte expression de la signature de la lignée B. Nous avons validé dans deux cohortes indépendantes, en utilisant l’immunohistochimie, que cette classe de sarcomes était caractérisée par une forte densité de cellules B et la présence de structures lymphoïdes tertiaires (TLS). De plus, nous avons montré en analysant des données rétrospectives que les sarcomes TLS-positifs ont un meilleur résultat et sont plus susceptibles de répondre à l’inhibition de PD1. Sur la base de ces données, nous avons mis en place deux études, l’étude PEMBROSARC et l’étude CONGRATS (sponsor : Institut Bergonié, Bordeaux, France), pour étudier l’efficacité des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires chez les patients atteints de sarcomes avancés caractérisés par la présence de TLS. Ces études sont les premières études axées sur les biomarqueurs qui étudient l’immunothérapie chez les patients atteints de sarcomes. Tous les patients inclus dans ces études ont eu un échantillonnage séquentiel du sang et de la tumeur (au départ, au cycle 2 et à la progression secondaire). Nous effectuerons une analyse intégrative (IF multiplex, exome/seq ARN, métabolomique, profilage PBMC) de cette grande collection d’échantillons biologiques afin de rechercher des biomarqueurs prédictifs de l’efficacité à long terme de l’inhibition de PD1 dans les sarcomes TLS+ et de comprendre plus en profondeur les mécanismes de résistance secondaire. De plus, afin de mieux évaluer le pronostic (risque de rechute) des patients atteints de sarcomes localisés et opérés, nous avons prévu d’étudier la valeur pronostique de la présence de TLS dans une large cohorte de patients atteints de sarcomes. Dans l’ensemble, ce projet fournira des informations importantes pour déchiffrer le rôle de l’immunothérapie dans les sarcomes et proposera donc de nouvelles stratégies de stratification des patients qui pourraient bénéficier des immunothérapies actuelles.


Membres du projet

3 – Cibler la voie de réparation des dommages de l’ADN dans les sarcomes des tissus mous.


Membres du projet

Offres d’emploi


Publications remarquables de l’équipe

Tazemetostat, an EZH2 inhibitor, in relapsed or refractory B-cell non-Hodgkin lymphoma and advanced solid tumours: a first-in-human, open-label, phase 1 study.
Italiano A, Soria JC, Toulmonde M, Michot JM, Lucchesi C, Varga A, Coindre JM, Blakemore SJ, Clawson A, Suttle B, McDonald AA, Woodruff M, Ribich S, Hedrick E, Keilhack H, Thomson B, Owa T, Copeland RA, Ho PTC, Ribrag V
The Lancet. Oncology ; 2018 May 01
CHK1 inhibition in soft-tissue sarcomas: biological and clinical implications.
Laroche-Clary A, Lucchesi C, Rey C, Verbeke S, Bourdon A, Chaire V, Algéo MP, Cousin S, Toulmonde M, Vélasco V, Shutzman J, Savina A, Le Loarer F, Italiano A
Annals of oncology : official journal of the European Society for Medical Oncology ; 2018 Apr 01
Use of PD-1 Targeting, Macrophage Infiltration, and IDO Pathway Activation in Sarcomas: A Phase 2 Clinical Trial.
Toulmonde M, Penel N, Adam J, Chevreau C, Blay JY, Le Cesne A, Bompas E, Piperno-Neumann S, Cousin S, Grellety T, Ryckewaert T, Bessede A, Ghiringhelli F, Pulido M, Italiano A
JAMA oncology ; 2018 Jan 01
Biology and Management of Undifferentiated Pleomorphic Sarcoma, Myxofibrosarcoma, and Malignant Peripheral Nerve Sheath Tumors: State of the Art and Perspectives.
Widemann BC, Italiano A
Journal of clinical oncology : official journal of the American Society of Clinical Oncology ; 2018 Jan 10


Partenaires

Chef(s) d’équipe

Antoine ITALIANO
Professor Clinician / PU-PH


Toute l’équipe

Rihab AZMANI
Engineer / IE

Frédéric BERTOLO
Engineer / IE

Julie BLANCHI
PhD Student / Doc

Quentin CAVAILLE
Engineer / IE

Vanessa CHAIRE
Technician / Tech

Kevin COURTET
Engineer / IE

Paul DUBOS
Engineer / IE

Antoine ITALIANO
Professor Clinician / PU-PH

Hajer KHALFAOUI
Engineer / IE

Mathilde LAFON
Research student / Année recherche

Yec’han LAIZET
Research Engineer / IR

Audrey LAROCHE-CLARY
Research Engineer / IR

Van Linh LE
Post PhD Researcher / Post-doc

François LE LOARER
Lecturer Clinician / MCU-PH

Audrey MICHOT
PhD Student / Doc

Florent PEYRAUD
PhD Student / Doc

Tony SOURISSEAU
Research Engineer / IR

Mariella SPALATO CERUSO
PhD Student / Doc

Veronica VALVERDE TIMANA
Technician / Tech

Stéphanie VERBEKE
Research Engineer / IR